Rencontre avec Jean-Marc TOURE

foulées masquières-1-5

 

Aujourd’hui,  je vous présente Jean-Marc TOURE. Footballeur de niveau national dans sa jeunesse on lui a diagnostiqué une malformation des genoux qui ont provoqué des lésions du cartilage aux deux jambes. Du jour au lendemain Jean- Marc s’est retrouvé sédentaire à l’âge de 18 ans.

Au bout de 5 ans il  a eu l’autorisation de recourir et seulement courir, et un an après il était au championnat de France de Brive sur 10 km. Un club lui a alors proposé un emploi et il a commencé à s’occuper des jeunes dans les quartiers nord de Marseille. Par la suite il a passé son brevet d’état d’athlétisme et a créé un club à Marseille avant de déménager dans le sud ouest.

 

  • Quel est ton métier?

Educateur sportif et consultant pour des sociétés de fabrication de matériel de sport.

  • Le sport et toi, ça date depuis quand?

Depuis l’âge de 8 ans et ma première licence sportive en Provence au pied des Alpilles.

  • Quel est ton trait de caractère principal?

Attentionné, ce qui peut paraître paradoxal pour un entraîneur sportif mais c’est ce qui me démarque. Quand je demande à quelqu’un comment il va, ça n’est pas par politesse mais parce que ça m’intéresse.

  • Quelles sont tes motivations pour pratiquer une activité physique?

En priorité, la santé mais aussi profiter d’un environnement qui souffre de l’activité de l’homme.

  • Parle-moi de ta routine sportive

Pour la routine c’est calibrer mon alimentation, m’étirer, et enregistrer un maximum de données sur mes séances et sur les personnes que j’entraîne. Ensuite je cours au feeling en fonction de mon humeur je dois préserver mes jambes, je pars en rase campagne quand je veux éviter l’Homme et je cours au bord du canal du midi quand j’ai envie de saluer les navigateurs qui filent sur Bordeaux ou Toulouse.

  • Y a-t’ il des sports qui te font rêver?

Il y a encore peu j’aurais parlé de trail puisque mes jambes ne me le permettaient pas, mais maintenant que le Doc m’a permis d’en faire un de 43km et que j’ai gagné dans ma catégorie d’ailleurs, je ne sais pas trop, par contre j’aimerais un jour pouvoir travailler avec des athlètes en catégorie handisport, c’est un rêve.

  • Pourquoi as-tu commencé la course à pieds?

C’est un décès soudain dans ma famille qui a été un véritable déclencheur. J’ai vécu cet événement comme une injustice, j’avais besoin d’extérioriser cette colère. Par la suite j’ai découvert les bienfaits de ce sport, l’alimentation, les voyages, les rencontres.

  • Quels conseils donnerais-tu pour débuter la course à pieds?

La patience et surtout la prudence, c’est un sport fantastique mais il ne faut pas oublier que mal pratiqué ça peut avoir des conséquences et provoquer de la frustration, alors que la course à pied doit être un moyen de s’épanouir.

  • Qu’est-ce que le bonheur pour toi?

La famille et la santé, on a besoin de vivre entouré et quand la santé n’est plus là on se rend compte que très peu de choses sont possibles sans elle.

  • Quelles sont tes inspirations

Je suis inspiré par les coureurs que je côtoie , ceux que j’ai entraînés, ceux que j’entraîne et ceux que j’entraînerai. Toutes ces personnes qui arrivent avec timidité, qui me disent être d’un « piètre niveau » et pourtant qui réalisent des prouesses. Cette énergie qu’on m’apporte je l’utilise dans ma vie au quotidien. Par exemple je me rappelle d’une dame de plus de 80 ans qui venait à mes cours sport santé à Marseille. La première séance voyant que je lui donnais des exercices plus simples et qu’elle y arrivait avec difficulté elle s’est mise à pleurer se disant plus capable à grand-chose. Et puis au fil des semaines elle venait avec un sourire toujours plus grand qui lui barrait le visage. Encore aujourd’hui on se parle au téléphone, malgré la distance, c’est une solide amitié qui nous lie. Voilà une personne qui m’inspire elle n’a pas lâché elle est revenue, elle s’est battue et maintenant elle crapahute dans son jardin.

DSCF3698

 

http://twitter.com/CoachJmt

http://www.facebook.com/specialcoach.fr?ref_type=bookmark



5 thoughts on “Rencontre avec Jean-Marc TOURE”

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.