Quelque chose à vous dire…

Depuis la création de ce blog, vous avez l’habitude de suivre mes diverses découvertes ou avancées dans le domaine du sport et du bien-être. Vous avez ainsi au tout début suivi mes entraînements hebdomadaires puis, vous avez vu ma pratique de la course à pieds se diversifier voire s’intensifier, vous avez lu mes récits de courses, découvert mes tests d’activités ou de produits… Et j’ai moi aussi pris l’habitude de vous raconter et de partager cela avec vous.

Et pourtant, depuis Noël je ne vous dis pas tout. Cinq mois que je vous cache des choses. Ou plutôt une chose.

Quelque chose

Ceux qui me suivent sur Twitter ou Instagram ont peut-être déjà deviné quoi après la lecture de ces quelques lignes.

Mes entraînements en course à pieds se sont intensifiés ces derniers temps: je fractionne, fais des pyramides, plus d’endurance fondamentale… Tout ça n’est pas anodin.

Pas anodin du tout puisque tous ces entraînements préparés par le coach vont m’emmener ce dimanche 31 mai sur la ligne de départ du Marathon du Mont Saint Michel.

Mont-St-Michel-Dieter-Basse

Oui, dimanche je cours mon premier marathon, mes premiers 42,195kms. J’ai encore du mal à le croire.

Certains se disent sûrement « Je le savais! », d’autres tombent des nues, d’autres encore me prennent peut-être pour une folle.

Ce premier marathon, c’est un cadeau. C’est même plus qu’un cadeau, c’est une marque de confiance qu’on m’a faite. Une immense marque de confiance que me témoigne mon Captain.

Un cadeau ça ne se refuse pas. Même si on a peur, même si on doute, même si on n’est pas totalement sûre de soi…

Depuis Noël cette date du 31 mai est cochée dans mon calendrier avec un seul objectif: franchir la ligne d’arrivée et mettre la médaille de Finisher autour de mon cou.

Pourquoi n’en ai-je pas parlé avant?

Tout simplement par peur, par appréhension. Je ne voulais pas d’une pression supplémentaire, de commentaires du style « Tu vises quel temps? ». La pression, je me la mets toute seule. Quant au temps, comment en viser un quand on n’a jamais connu la distance? Je veux finir. Point.

Pourtant, j’ai souvent eu envie de le crier. J’ai souvent eu envie de vous le dire, de me libérer de ce poids du secret pour pouvoir partager avec vous mes doutes, mes craintes… mais il faut croire que j’avais besoin de traverser cela seule (ou presque car certaines personnes étaient dans la confidence).

Quand vous lirez ces quelques mots, j’aurai mon dossard entre les mains. Je sais que je serai pleine de stress et de doute.

Mais je sais aussi que j’aurai besoin de vous, de votre soutien, de savoir que vous êtes là, avec moi, à m’accompagner durant ces 42,195kms.

Demain dimanche 31 mai, je cours mon premier marathon.



12 thoughts on “Quelque chose à vous dire…”

  • Félicitations d’avoir bouclé ces 42 km !
    Juste énorme.
    Je comprends parfaitement ton besoin de le cacher ou du moins de le garder pour toi et te permettre de rester parfaitement concentrée sur toi et ton objectif !
    Hâte d’avoir ton CR !

  • Je me souviens du premier marathon de Marvin, on était épatées de l’effort des coureurs, impressionnées par cette distance! Les soutenir avait été un vrai plaisir, et puis, quelque part derrière la peur, il y avait aussi un peu d’envie! Un peu plus d’un an après tu y es!! Et si pendant une fraction de seconde je me suis imaginée un jour le faire, je n’ai jamais douté que tu serais capable de prendre le départ d’un marathon! Tu as tous mes encouragements pour demain 😘

  • Une super nouvelle! Je suis avec toi même si je suis à plus de 10 000 km de toi. Je t’envoie plein d’onde positives du fin fond de l’Ocean Indien. Courage pour demain!

  • Super bonne nouvelle Olivia! Je te souhaite plein de bonne choses pour ce premier marathon. Je penserai bien à toi! Surtout, profite, profite et profite! En plus, tu seras bien accompagnée alors très beau marathon à vous deux! Quel que soit le résultat, ce sera une superbe expérience!

  • Ça pour une nouvelle… Beau cadeau en effet !! 🙂 Donne le meilleur, prend le temps d’apprécier ce moment et toutes ces phases propres au marathon. Déjà un grand bravo d’oser, quant au passage de la ligne d’arrivée je ne me fais aucun souci pour toi ! Tu as largement les compétences. Des bisous

  • Ohhhhh la la, tellement contente pour toi ma belle ! C’est énorme, je ne m’en doutais pas du tout perso ! Le Mont St Michel en plus, quel magnifique décor pour son premier marathon ! Quelle chance, c’est fantastique, je vais penser très fort à toi dimanche sois en sûre ! ENJOY !

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.