Run In 2 Mure ou les premiers 10 kms officiels de la saison [COMPTE-RENDU]

Après avoir bien rechargé les batteries durant l’été, profité des douceurs de la vie, j’ai repris le chemin des entraînements en août et accroché mon premier dossard de la saison 2015-2016 dimanche dernier.

Premier dossard pour moi et première édition pour cette course située près de Lyon. Les organisateurs ont été victimes de leur succès car les 500 dossards mis en vente sont partis comme des petits pains. Il faut dire que cette épreuve avait tout pour plaire. Déjà elle est idéalement placée dans le calendrier puisqu’elle se situe à 4 semaines de Run in Lyon: parfait donc pour les futurs marathoniens qui pouvaient ainsi faire un semi. De plus, la course est un parcours roulant, du billard même: idéal pour qui souhaite taquiner son record et commencer sa saison avec un joli temps. Enfin, l’organisation est juste au top avec des bénévoles motivés et souriants et le prix de la course est dérisoire comparé à d’autres courses.


Nous voilà donc, le Captain et moi-même en route pour la course. Le réveil pique un peu (j’avais oublié ce que c’était que de se lever à 7h un dimanche matin pour aller courir ^^) et bizarrement je suis un peu stressée. Cela est certainement dû au fait que cela fait quelques temps que je n’ai pas pris le départ d’une course et que je ne sais plus trop quel est mon niveau sur 10km.

9h, le départ est lancé pour l’ensemble des participants. L’ambiance sur le parcours sera identique du début à la fin: les coureurs sont souriants et heureux d’être là. C’est une ambiance bon-enfant et fort agréable. Me concernant, pas de stratégie de course: j’y vais au feeling, comme je le sens. Il fait beau, le ciel est bleu, le soleil commence à chauffer bref tout va bien. Le souffle est bon, les jambes déroulent bien: je me mets même à espérer un joli temps (mieux que Nice par exemple). Mais comme d’habitude, j’ai soif, très soif même et le ravitaillement du 5ème est plus que bienvenu. Je m’arrête pour boire deux grands verres et attraper quelques abricots secs. J’en suis à environ 26′ de course donc dans un bon temps. Mais voilà, comme souvent par crainte de ne pas aller au bout, je me mets en mode « réserve » c’est à dire que je ne me force pas à aller plus vite ou à maintenir mon allure mais me mets même à ralentir! Je me contente en fait de rester à la même hauteur des 3 personnes avec lesquelles je cours depuis le début sans chercher à en faire un peu plus. Pourtant, il n’y a aucune difficulté sur le parcours: c’est tout plat!

Les semi-marathoniens bifurquent alors sur la gauche et je vois que mon petit groupe part. Je me retrouve seule à terminer le 10km. Je peste un peu contre moi-même d’être restée avec eux. Un peu plus loin j’aperçois mon Captain. Peu à peu je le rattrape. Mes jambes continuent de dérouler comme il faut et pourtant alors qu’il ne reste qu’un kilomètre je ne tente pas d’accélérer (mais pourquoi????). Et ce sera comme ça jusqu’à la fin. Je vois le Captain accélérer pour les derniers 400m et moi je n’ose pas. Voilà c’est ça, je n’ose pas. Comme si accélérer à ce moment de la course allait me faire tout perdre ce que j’ai effectué pendant 9kms! Je piquerai mon sprint sur les derniers 100m, bien trop tard pour espérer un meilleur temps qu’à Nice!

Au final, j’aurai mis 55′ et je suis très satisfaite de ce temps. Je regrette juste une chose c’est de ne pas oser prendre plus de risque, de ne pas foncer un peu plus et de rester dans ma zone de confort. Le physique semble être là, à moi à présent de travailler mon mental et de ne pas craindre de me « faire (un peu) mal ».

Le prochain 10km aura lieu le 4 Octobre, lors de Run In Lyon, aurai-je la niaque ce jour-là pour aller taquiner les 54′ voire (soyons fous!) les 53′?



18 thoughts on “Run In 2 Mure ou les premiers 10 kms officiels de la saison [COMPTE-RENDU]”

  • Salut Olivia !

    Bravo pour ce chrono ! La tête se travail aussi à l’entraînement. Comment se fait-il que tu n’arrives pas à accélérer à la fin ? les séances de seuil sont là justement pour nous faire « répéter » cet effort de fin de course par exemple. Ou apprendre à accélérer pendant quelques minutes comme un pianiste répète une partition 😉 Je l’ai faite aussi cette course et j’avoue que le dernier km n’était pas indiqué donc pas pratique pour accélérer. Est-ce que tu fais des séances de seuil dans une sortie longue ? par exemple, 1h15 de sortie longue, et 2 x 10 min ou 3 x 10 minutes rapides pendant cette sortie ? Avec ça je t’assure que mental ou pas tu arrives à accélérer quand tu veux 😉 N’hésites pas si tu veux des conseils je suis préparateur physique. Je serai aussi au Run In Lyon ! J’espère te voir arriver en 53 !! 😀 bon entraînement !

    • Merci pour ton retour! Je pense que mon souci principal est la peur de ne pas y arriver donc je me freine, je n’ose pas tenter le coup. Il faut que j’arrive à me faire un peu violence pour foncer sur la fin. Je travaille les fractionnés et le seuil mais je ne dois pas encore avoir atteint le niveau 😉. Je travaille avec un coach et je dois aussi bosser ma respiration qui me fait souvent défaut donc je ralentis. Hier j’ai fait une séance allure spécifique à savoir 20′ échauffement puis 5km à allures cibles et 10′ retour au calme. En travaillant régulièrement je vais les gagner les minutes! Au plaisir d’échanger de nouveau avec toi!

      • Génial ! si tu as un coach tu es bien entourée alors !! c’est cool ! Le fractionnés devrait t’aider à pouvoir progresser pour la respiration et les séances spécifiques d’allures devrait te permettre de trouver la bonne allure. Ensuite faut pas être trop presser pour grappiller des minutes au chrono 😉 Tu es sur la bonne voie, lentement mais surement ! tu vas y arriver ! hâte de voir l’article du Run in Lyon !!

      • Et puis je vais être franc avec toi même moi qui ai l’expérience de ces courses c’est difficile quand on progresse constamment de savoir son allure et de se « faire violence » sur la fin. J’ai battu mon record à Mure ce jour là donc j’étais très content. J’ai même demandé à l’organisatrice (qui venait de me dire mon temps et voulais prendre mes impressions à l’arrivée) s’il y avait bien 10km ?!! 😀 parce que j’avais battu mon record de plus d’1min20. Mais perso je vis te confier un secret: j’ai adoré lire ton récit. Car ça m’a rappelé l’essentiel. Et j’ai couru exactement comme toi. Surement à peu près au même pourcentage. J’ai fais un dernier sprint de fou les derniers 400 mètres. Donc j’avais bien mal en arrivant mais j’ai lâché bien avant. Je me suis mis dans les basket du premier du semi, pendant toute la course !! il m’a aidé. Il m’a demandé quel course je faisais pour voir s’il était menacé ou pas sur son semi. Donc ça l’a rassurait que je fasse le 10. Ensuite je l’ai encore plus rassuré en lui disant mon temps sur 10 habituel. Il a vite compris qu’il était le plus à l’aise et le plus expérimenté. Et j’ai donc suivi son allure. Tu vois, t’es pas la seule à t’être modéré 😉 Et pourtant le parcours était facile ! si tu savais comme je regrette. Mais bon je reviendrai l’année prochaine 🙂 Au final je commence à prendre mon envol aux trois derniers km de la course. Il y avait un panneau. Et je me dis que je donnerai tout quand je verrai le panneau 9km ! Mais celui-ci n’arrivera pas et du coup j’ai ralenti. Et c’est là que je vois la bifurcation pour le semi. J’ai ralentis et tenu à saluer mon compagnon de course qui m’a tellement aidé sur cette course. Les bénévoles ont du se dire mais qu’est-ce qu’ils font ces deux là il papotent tranquille ! MDR Après l’avoir saluer d’un dernier signe de la main je pars vers cette arrivée en me disant que dès que je vois le panneau 9km j’accélère et je donne tout. Mais il restait déjà un km à ce moment-là et c’est juste une bénévole qui m’indiquera dans le dernier virage qu’il reste 400 mètres. Donc je suis un peu dégoûté. J’aurai accélérer et partir et me faire confiance les trois derniers KM. Normalement dans une course comme cela à la fin d’un 10km je suis capable de les faire en moins de 10min. cf. les fameuses 10min que je fais en répétition. Tu vois où je veux en venir 😉 en même temps te dire que même si on répète nos gammes, ce n’est as une séance exacte et tu peux être fier de toi pour ton temps. comme je suis fier du mien. Et si je n’avais pas battu mon record. Je me serai dis que ce n’est pas grave car ça m’a gonflé en expérience et cette erreur je ne l’a feai surement plus à l’avenir. Voilà pourquoi il ne faut pas que s’entraîner seul mais pourquoi les courses sont un bon moyen aussi pour progresser. Et ça doit être notre seul objectif. Quel que soit le temps etc. On est la meilleure version de nous même ! On peut être fier ! même si on a manquait un petit qqch. ça arrive 😉 on va se venger au Run in Lyon !! 😀

        • Effectivement je n’ai pas vu le 9ème km même si j’avais ma montre mais ce n’est pas pareil. J’aime bien savoir aussi quand il reste 500m cela permet d’accélérer. Merci encore pour ce message qui me touche. Transmettre ce qui s’est passé et réussir à le faire vivre par écrit est ma plus belle récompense. Je m’entraîne bien depuis quelques semaines et je sais que ce travail finira par payer! Les séances de fractionnés et de seuils ont été moins difficiles cette semaine. Alors Run In Lyon, je serai prête!!!

  • Je ne connaissais pas cette course, je vais la noter pour l’annee prochaine ! 😉
    Bravo pour tes 55 minutes, moi je vais essayer de faire les 10km du Run in lyon en 1 h et ce sera déjà très bien ! 😀

  • C’est jamais facile d’accélérer à la fin, j’ai tjrs peur d’y allé trop fort et du coup de craquer avant la ligne d’arrivée !
    Je vais faire les 10km de l’horloge dimanche et j’ai les même doutes que toi ça fait longtemps que je n’ai pas fait un 10km !!!

  • Ba oui pourquoi tu n’a pas accéléré!! C’est dommage surtout sur un 10km… Tu sais maintenant que tu es capable de faire mieux.

    Je comprend ton appréhension tout de même à ne pas sprinter comme tu dit la peur de finir dans la douleur. Et pourquoi tu n’essayerai pas le négatif split? Tu part un peu plus doucement et accélère progressivement jusqu’à la fin?

    En tout cas belle course que tu nous à fait là.

    • Merci! Oui je ne sais pas pourquoi. Je suis restée dans la retenue… C’est dans ma tête ça 😁. Le négative split c’est ce que j’arrivais à faire avant, à mes débuts et maintenant je n’y arrive plus 😕. Je vais essayer de tout donner à Run In Lyon!

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.