Semi-marathon d’Amsterdam [COMPTE-RENDU]

Semi d'Amsterdam 2015Une ville magique, un week-end de rêve, une course fantastique: voilà comment je pourrais tout simplement résumer mon semi d’Amsterdam.
Il existe des courses qui nous transportent, qui ont une saveur particulière. Ce fut exactement le cas pour Amsterdam. Je rêvais de cette course, allez savoir pourquoi. Peut-être parce que depuis des années j’avais très envie de visiter la ville?Certainement. Toujours est-il que lorsque l’occasion d’allier tourisme et course se présente, je saute dessus.
Coché dans mon calendrier depuis Noël dernier, le semi d’Amsterdam était pour moi l’occasion de taquiner mon RP sur cette distance et de fêter un anniversaire avec le Captain (certains vont au restaurant, nous on court!).

Arrivés le vendredi soir vers minuit, nous n’avons guère pu admirer la beauté d’Amsterdam. Mais le lendemain ce fut promenade et flâneries dans cette magnifique ville. Oui, je suis littéralement tombée sous le charme d’Amsterdam et ce malgré la pluie et la grisaille… Les canaux, les rues si typiques, les fameux coffee shop, le quartier rouge… on a arpenté la ville dans ses grandes lignes.Amsterdam veille du semiMais nous gardions en tête que nous étions là pour une course.
Direction d’ailleurs le retrait des dossards au Marathon Expo. Une fois n’est pas coutume, la bonne humeur règne ^^ (on ne change pas une équipe qui gagne 😉 )Super héros - Amsterdam Marathon

Après un repas de champions composé de pizza et de vin rouge (mon dopage à moi ^^), nous préparons tranquillement nos dossards pour le lendemain. Et c’est sans stress que je laisserai le sommeil m’envahir…

Après une bonne nuit de sommeil et un super petit déjeuner, nous partons pour le Marathon Expo en fin de matinée. La course n’étant qu’à 13h20, cela nous laisse du temps pour nous y rendre. Dans le métro, les coureurs se font de plus en plus présents et nous pouvons même apercevoir les marathoniens en plein effort. La tension commence à monter. C’est bon.
Au Marathon Expo, nous retrouvons Nadia: papotages, sourires et rires sont là aussi présents. Cela me fait énormément de plaisir de la revoir tellement elle déborde d’énergie et de bonne humeur. Puis vient le moment de rejoindre nos sas respectifs et de laisser Nadia.Selfie post semi marathonAlors que la pluie cesse, le stress monte peu à peu chez moi. Un semi ce n’est pas anodin et puis celui-ci j’ai vraiment envie de bien le gérer. Je respire profondément et tout à coup les larmes me viennent: je pense à mon grand-père disparu il y a deux ans. Pourquoi à ce moment-là? Aucune idée. Toujours est-il que je prendrai le départ du semi en larmes et en hoquetant…
Beaucoup de monde sur ce semi et il faudra slalomer quasiment en permanence. Comme pour chaque course, celle-ci est divisée en plusieurs étapes.
Les kilomètres défilent, le parcours est magnifique et totalement plat, les supporters présents partout. Mes jambes tournent bien et je n’ai pas de problème de souffle. Tout est réuni pour faire une belle course. Je profite à fond de l’ambiance et des paysages. Le Captain est à mes côté, tout va bien.
18ème km déjà. A ce moment-là les consignes du coach sont claires: écoutes ton corps. Je me sens bien, très bien même, alors j’accélère progressivement. C’est à ce moment-là que je perds le Captain. Ne le voyant plus à mes côtés je le pense devant moi, je continue donc d’accélérer. En vérité il se trouvait à quelques foulées derrière moi…
Je termine donc le semi seule, avec ma volonté d’y aller et de forcer un peu plus que ce j’ai l’habitude de faire. Je ne lâche rien et c’est avec émotion que je passe la flamme rouge: 1000 mètres avant l’arrivée. Je serre les poings, je sens comme une rage en moi. A ce moment-là je sais que j’ai battu mon RP mais j’ignore encore de combien alors…
500 mètres. Les spectateurs se font de plus en plus présents. Je leur fais des signes pour qu’ils nous encouragent encore plus fort. On a tellement besoin de ça. J’entends mon prénom sur la gauche, je souris, je fonce…
Un dernier virage et au bout l’entrée du stade olympique. Je franchis la porte d’accès et là c’est incroyable comme sensation! Fouler ce stade et entendre les acclamations de la foule c’est comme si j’étais une star! Cela galvanise pour courir les derniers mètres et en même temps c’est tellement bon que j’aimerais ralentir pour en profiter encore et encore. Mais pas aujourd’hui.
Un dernier sprint, les bras en l’air, les larmes qui montent et je franchis l’arche d’arrivée! HEUREUSE!!!
Je regarde alors ma montre et n’en crois pas mes yeux. Je n’ai pas seulement battu mon RP, je l’ai explosé! Même si le parcours se prête aux records, je ne m’attendais pas à pouvoir réaliser ce temps.
Enfin je récupère la médaille: elle est magnifique!!Médaille Amsterdam

Le Captain m’ayant rejoint, on se dépêche de se changer et de rentrer à l’hôtel car nous sommes frigorifiés. La longue douche sera fortement appréciée, tout comme le repas équilibé qui suivra 😉Repas post semi-marathon

Ce semi restera un de mes plus beaux souvenirs de runneuse. Quant à Amsterdam, c’est sûr que j’y retournerai!



17 thoughts on “Semi-marathon d’Amsterdam [COMPTE-RENDU]”

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.