Réseaux sociaux, je t’aime moi non plus

Réseaux sociauxAh les réseaux sociaux! Si vous me suivez, vous savez que je suis assez active sur Twitter, Instagram, Facebook et depuis peu Snapchat. Accro? Peut-être un peu je dois l’avouer. Mais à ma décharge, les réseaux sociaux peuvent nous apporter tellement de belles rencontres que je trouve dommage de m’en priver. Et cela est d’autant plus vrai quand on se rencontre grâce à notre passion commune. Grâce aux réseaux sociaux, j’ai rencontré des gens merveilleux, notamment lors des courses. Mais j’ai aussi, grâce à ces mêmes réseaux sociaux, eu du soutien, des conseils, de la motivation à chaque fois que j’en ai ressenti le besoin.

motivationSources de motivation, les réseaux sociaux peuvent vraiment nous pousser à nous dépasser, à avoir confiance en nous et en nos capacités, à nous donner le coup de pouce nécessaire pour sortir de notre zone de confort. Sur Twitter, ce sont les échanges qui nous font avancer, sur Instagram, ce sont ces personnes sportives et healthy qui nous permettent d’avancer dans la voie qu’on a choisie.
Oui mais, même s’ils peuvent être extrêmement motivants, ces mêmes réseaux sociaux peuvent aussi devenir sources de stress, de comparaison et même de mésestime de soi! Les réseaux sociaux ne sont pas la « vraie vie », j’ai envie de dire. Ils n’en sont qu’une fenêtre. Et c’est cela qu’il nous faut garder en tête quand le doute nous assaille parce qu’ « on ne fait pas comme untel ou unetelle ».
Très vite, on peut tomber dans une surenchère: à qui fera le plus de kilomètres, à qui courra le plus vite,à qui fera du sport tous les jours… Nous ne sommes pas tous égaux et à se comparer aux autres on ne fait que réussir à se sentir plus « nul(le) ».
Regardez ces blogueuses sport qui ne postent que des photos de repas sains, de brunchs et de séances de sport quotidiennes quand vous (nous) cédez/cédons à la pizza du supermarché et au verre de vin et ne faisons du sport « que » 3 fois par semaine. Il y a effectivement de quoi culpabiliser,non?! Et bien non justement! Car nous n’avons pas tous et toutes la même vie, les mêmes capacités et les mêmes possibilités de nous adonner à notre activité sportive!!
Regardons toutes ces personnes et tous ces comptes avec un peu plus de hauteur et relativisons ce que nous lisons/regardons. Ne gardons de tout cela que le meilleur: ce qui nous motive et nous encourage mais surtout jetons à la poubelle ce qui pourrait nous culpabiliser.
Nous sommes tous différents et c’est cela qui nous rend si importants!
Alors oui aux réseaux sociaux mais en gardant en tête que nous sommes sur du virtuel 😉motivation



15 thoughts on “Réseaux sociaux, je t’aime moi non plus”

  • Salut
    J’ajouterai un critère : ils sont chronophage.
    C’est pour cette raison que je n’ai longtemps utilisé que Facebook. Et depuis 1 semaine, j’ai craqué, j’ai ajouté Twitter. Ben les notifications se sont multipliées et j’y consacre un peu plus de temps. Mais bon, c’est que ça doit me plaire si je le fais…

  • Merci pour cet article.
    Je te rejoins, il y a un vrai écart entre certains comptes que je suis et ma réalité et il est indispensable de prendre de la hauteur pour n’en retenir que la partie motivation.
    C’est pour ça que j’apprécie autant ton compte : tu respires l’authenticité et la motivation dans ce que tu partages avec nous sur le sport et tes courses, et en même temps, on vois que ton équilibre tient aussi à d’autres choses.
    J’espère avoir l’occasion de te croiser sur une course !
    Ton récit de marathon m’a tellement donné envie que je me suis inscrite…au mont Saint-Michel avec des amis !

    Merci en tout cas de partager cela avec nous,

    Dorothée

    • Oh merci merci merci pour ce commentaire!! Cela me touche énormément! Je serais ravie de te rencontrer sur une course ou à un autre moment pour échanger autour de notre passion commune mais aussi d’autres choses! Et félicitations pour le Marathon! Je te souhaite de le vivre aussi intensément que moi! Je t’embrasse!

  • Très bien dit tout ça!
    On garde le positif, et ouste la culpabilité. Je pense qu’on a tous des moments un peu down, où de voir ces gens qui montrent comme leur vie est merveilleuse empire les choses! La vraie vie, y’a rien de mieux 😉

  • Moi je m’identifie à toi et à ton Captain Phoenix car comme vous je n’arrivais pas à passer les deux heures sur semi. J’étais pas le seul dans ce combat.
    Moi je n’ai toujours pas réussi mais je crois que vous, oui ?
    A très vite sur snap 😉

    • Merci pour ton commentaire! Que ce soit sur les RS ou IRL, on est pareils le Captain et moi,avec notre grain de folie 😉 Pour le semi sub 2h, j’y suis arrivée oui à Amsterdam et le Captain a fait pile 2h! On continue de bosser pour mais c’est pas gagné!! 🙂 A très vite sur snap 😉

  • Je te rejoins beaucoup. J’adore aussi les réseaux pour les aspects que tu cites, je les déteste pour les autres, notamment la course à l’échalote qui est devenue monnaie courante et c’est bien pour ça que je regarde de bien plus loin tous ces « réseautages ». Et puis, il y a aussi les belles choses que tu apprends indirectement, via les réseaux, de la part des personnes qui te sont beaucoup plus proches, voire très proches : alors, là, on passe dans un système complètement déshumanisé, ne même plus prendre la peine d’avertir plus directement, via un coup de téléphone, ou même un SMS, ce côté là, il est bien triste ou quand les réseaux ne méritent même plus qu’on s’y attarde. Bref, vive la vie d’à côté, la vie vraie, les personnes qui sont bel et bien là. J’en avais aussi parlé à ma façon par ici en début d’année 😉 http://anneclairebcn.blogspot.fr/2016/01/la-vie-en-vrai-et-belle-annee.html

  • Je partage ton avis, les reseaux sociaux c’est un vecteur incroyable pour rencontrer de belles personnes, de motiver et partager sa motivation
    A contrario il fait se dire que ce n’est une facette de la vie des gens et que l’on montre bien ce que l’on veut et garder de la distance. Comme tu le dis chacun ses objectifs chacun ses capacités !
    A bientot j’espère 🙂
    Elise

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.