Les petites courses sont parfois de jolies surprises!

Les petites courses sont parfois de jolies surprises!

Depuis Barcelone, je n’avais pas accroché de dossard. Bien sûr j’ai continué de courir mais avec peut-être un peu moins d’envie, de passion ou du moins avec moins cette envie de me « rentrer dedans ». Je pense que le fait de s’inscrire et surtout de participer à une course est une excellente motivation. C’est en tout cas ce qui s’est passé pour moi ce dimanche 13 mars.
La perspective d’aller courir un dimanche matin ne m’enchantait guère: envie de rester sous la couette, séances de course à pied zappées, prise de poids… Bref tout était réuni pour que ma motivation soit proche du néant! Mais le Captain n’étant pas de cet avis, on y est allé! Et vous savez quoi? Et bien c’était bien! très bien même!
Et pourtant quand j’ai vu le parcours composé, selon l’organisation, à 2/3 de chemins et le dénivelé je me suis dit que j’allais mourir! C’est donc complètement détendue et détachée de tout chrono en tête que je me retrouve sur la ligne de départ parmi les 500 coureurs du 10km et les 200 du semi.
9h, le départ est lancé! Rythme tranquille pour démarrer, le temps de chauffer les muscles.Très rapidement les semi-marathoniens empruntent une autre voie tandis que nous nous dirigeons un peu plus vers les chemins. Bizarrement je me sens bien: les jambes répondent, le souffle est là. La première difficulté arrive alors avec une jolie petite montée que je ne suis pas peu fière de maîtriser ^^ . Et dans un coin de ma tête je me dis que si c’est comme ça tout le long, ça devrait le faire.Printemps d'Ozon 2016Mais c’est loin d’être le cas! Un peu plus loin s’élève devant nous un mur! Oui un mur ou une rampe comme vous préférez. Je continue cependant de courir. Autour de moi les coureurs se sont transformés en marcheurs mais j’avance coûte que coûte…jusqu’à ce que je vois que la rampe ne cesse de monter et que là c’est au-dessus de mes capacités! Alors comme tout le monde, je me mets à marcher… La reprise de la course sera difficile: les mollets tirent! Et en plus on est sur des chemins caillouteux! Heureusement le ravitaillement du 5ème km est juste là: pause bienvenue!
La suite sera plus aisée avec une alternance de belles descentes et de légères montées.
Et puis déjà au détour d’un virage, l’arche d’arrivée. Un dernier sprint histoire de doubler les deux hommes devant et voilà la course terminée! Point de médaille ici mais une rose pour les femmes, un bon pour une bière (top!) et un ravitaillement conséquent!
Et me voilà donc absolument ravie de cette course: du plaisir  et un chrono honorable malgré les difficultés!
Les courses de village sont finalement pleines de bonnes surprises 😉Courir à Ozon



4 thoughts on “Les petites courses sont parfois de jolies surprises!”

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.