Running: Quand la blessure apparaît

Running: Quand la blessure apparaît

La hantise du runner c’est la blessure. Celle qui te cloue sur ton canapé, t’empêche de chausser tes baskets et d’aller courir.

Après une tendinite en juillet 2014 qui m’avait obligée à stopper la course à pied durant trois semaines, j’ai appris il y a quelques semaines maintenant que je souffrais d’un syndrome rotulien. Voilà, ma rotule est désaxée ce qui explique mes douleurs au genou droit lors des derniers semis et marathons.

Fort heureusement, dans mon malheur, je ne suis que légèrement touchée par ce problème mais pour éviter une aggravation, le médecin du sport m’a conseillée de changer mes habitudes sportives. Concrètement, je dois éviter les foulées bondissantes et privilégier les foulée rasantes. Voilà pourquoi, même si j’ai continué à courir, j’ai stoppé les séances de fractionnés et ai privilégié les petites sorties courtes à rythme lent. L’autre préconisation consiste à renforcer les quadriceps, ischio-jambiers et adducteurs.  Activité à privilégier: le vélo. Enfin, je dois étirer tout ça car il m’a trouvée bien raide lors de l’examen (comme quoi la souplesse elle disparaît très très vite !). Et puis les squats et les fentes, je vais oublier aussi ! En parallèle de ces activités, j’utilise mon petit Bluetens pour renforcer les muscles et soulager les tensions. J’ai aussi décidé d’aller nager un peu mais sans faire de brasse puisque ce mouvement n’est pas bon pour la rotule.running girl blessée

Je m’estime chanceuse malgré tout car je n’ai pas eu l’interdiction de courir. Je dois juste changer ma façon de courir durant quelques temps. Alors le chrono, la vitesse, je vais les mettre encore plus de côté durant ces prochaines semaines car je veux pouvoir continuer de courir pendant de longues années. Et surtout, je veux pouvoir continuer de courir sur de longues distances comme le semi (ou le marathon).

Mon credo a toujours été le plaisir de courir, juste courir pour le plaisir. Aujourd’hui avec cette blessure, je mesure encore plus cette importance et la chance que nous avons de pouvoir courir.

En attendant, je croise les doigts pour guérir et revenir, non pas plus forte forcément, mais en pleine forme !



7 thoughts on “Running: Quand la blessure apparaît”

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.